Héros Paladin Hearthstone

Icone Paladin HearthstoneN'est pas mort ce qui à jamais dort

Résumé : Survivre en début de partie, spamer les gros râles d'agonie, les dupliquer et invoquer un N'zoth très énervé pour terminer.
Auteur danaghelet
Création 21 mai 2018
Mise à jour 21 mai 2018
Format Icone libre HearthstoneLibre
Type Contrôle
Coût 15 680
Note
...
Vues 2 591
Favori
BBcode
logo Battle netExporter
Exporter vers Hearthstone

Testeur de main

Liste des cartes

Cartes neutres (11)

Carte Type Mana
2Auspice funesteServiteur2
2Pyromancien sauvageServiteur2
2
Défenseur de Butte-Pierre
Serviteur3
1
Feugen
Serviteur5
1
Stalagg
Serviteur5
1Sylvanas CourseventServiteur6
1
Kel'Thuzad
Serviteur8
1
N'Zoth le corrupteur
Serviteur10

Statistiques

Courbe de Mana
0
1
2
3
4
5
6
7+
Type de cartes

Description

Un paladin est un homme infiniment bon, qui n'hésite pas à accorder la rédemption aux âmes égarée, que ce soit au pieux Tirion ou au vil Kel'Thuzad. Avec ce deck vous pourez ainsi accorder à vos braves serviteur une seconde chance, puis une troisième, puis une quatrième, puis une...

Bref, ici on parle de laisser mourir ses créatures, les reborn pour les refaire mourir, les réanimer une dernière fois avec ce cher N'Zoth, puis tabasser votre adversaire, mais je vous rassure, vous êtes toujours aussi infiniment bon.

Déroulement d'une partie

La survie

La mort c'est bien, surtout quand elle ne concerne que les autres, c'est pour cela que pendant que nos chers camarade de guerre vont au casse pipe, nous nous efforçons de rester en vie. Nous avons pour cela plusieurs outils.

Les clean de board

Commençons avec notre cher amis un poil pessimiste, qui remplis ce rôle à lui tout seul, à la condition de ne pas le surcharger de serviteur à clean, il remplis largement son cota, pas plus. A jouer en early game pour optimiser ses chances de passer.

Ensuite, notre fameuse Égalité : je vous le rappelle, vous êtes la justice incarnée, il est donc normal que votre recrue de la main d'argent ai autant de chance que ce bon vieux tyrantus de remporter un combat singulier. Bon, c'est bien gentil tout ça, mais que faire si vos recrue sont toutes en vacances ? Ou mortes au combat ? Vous avez deux solutions bien connues pour palier à ce manque d'effectif pour le moins récurent. Premièrement : recruter un mercenaire. Bon, je sais, il est tout foufou, il martyrise vos recrues, mais rassurez vous, il ne prend que les contrats CDD et il a largement le temps de faire son travail de nettoyage. Deuxièmement, vous pouvez vous déplacer vous même et vous consacrer à l'élimination des vermines qui vous barre la route.

Enfin si un monstre sauvage dopé à la testostérone apparaît, un de vos plus fidèle serviteur se fera une joie de lui enseigner les vertus du calme et de la méditation, et de lui faire baisser d'un t(h)on.

Les taunt

Si malgré tout, vos ennemis se tiennent encore debout, vous pourrez toujours compter sur votre vielle ami, tellement heureux de vous protéger et de mourir à la gloire de sa chère lumière. Si celui ci se fait attendre, vous pouvez forcer son arrivée grâce notre tortue préférée, ou inviter d'autres amis à la fête, tels que la petite teigneuse ou le gardien d'un'goro, quoi qu'il en soit notre petit reptile remplira son rôle et nous protégera lui aussi. Enfin, si vous êtes en manque d'effectif, attrapez la première recrue venue, donnez lui un dinosaure, et il en sera tellement content qui vous protégera jusqu'à son dernier souffle, sa monture également, allez savoir pourquoi.

Le heal

Bon, gérer le board c'est une chose, mais certains de vos adversaires seront fourbes et vous attaqueront de loin, avec leurs sempiternelles flèches ( oui c'est à toi que je parle rexxar ). Le meilleur moyen de signifier à ce genre de manant de passer leur chemin est de leur montrer que vous êtes bien décidé à ne pas céder.

Vous pouvez pour ce faire user de votre arme préférée. Bon, elle va davantage servir à pourfendre les acolytes de votre gredin, mais on crache pas sur nos 2 petit points de vie. Dans cette optique de mixer la défense et l'agression, nous avons également un repentit dans notre camp, et qui fait sacrément bien son taff : se débarrasser de la vermine environnante, soigner ses camarades, ou tout simplement menacer directement notre adversaire. Toutefois le meilleur moyen de récupérer sa vie, c'est de se reposer pendant un tour. Bien sur, il ne faut pas piquer son roupillon alors qu'une horde serviteur s’apprête à nous sauter au visage, mieux vaut d'abord faire un peu de place pour son transat.

Enfin votre dernier atout : rejoindre la cause du roi liche, celui ci vous fera don d'une merveilleuse arme 5/3 vol de vie, un petit +15pv et trois trades, c'est toujours bon à prendre ( et puis entre nous, la justice ça va bien 5 minutes ).

Gagner la partie

Bon, ne pas perdre c'est bien, mais gagner c'est mieux. Comme évoqué précédemment, ici on va parler de faire mourir et revivre nos serviteurs un certains nombre de fois.

"Comment ? " Me direz vous, et je vous répondrai "grâce aux cartes suivantes" : Résistance désespérée, Rédemption et Kel'Thuzad.

"Pouquoi ?" Me direz vous, et je vous répondrai "parce que certain de nos serviteur de demandent qu'à mourir pour alimenter sa folie".

"Les quels ?" me direz vous, et je vous demanderai d’arrêter de m'interrompre à tout bout de champ. . . . Bien, reprenons. Parmi nos prétendant aux billets aller-retour vers l’au-delà, les candidat retenus sont :

Tirion Fordring : il est si content de nous léguer son arme à sa mort, dont il acquiert un nouvel exemplaire à chacun de ses voyage, ce dont on ne va évidement pas se plaindre. Il mets de la pression, nous protège, nous offre 15 points de dégâts, bref il est parfait dans son rôle, et notre adversaire n'est jamais content d'en voir débarquer 3 d'un coup.

Sylvanas Coursevent : meilleur T6 du jeu, bannies dans les terres oubliées du panthéon, elle se range à vos coté et reviens d'entre les morts ( encore ) pour se venger. Si vous pouvez la tuer deux ou trois fois durant la partie, et ainsi voler autant de créature, votre adversaire devrait commencer à comprendre sa rancœur.

Les jumeaux Feugen et Stalagg : si un de chaque meurt sans résurrection, vous aurez un premier thaddius, puis avec lui, vous en aurez deux de plus, donc 3 11/11. Toute résurrection utilisée intelligemment vous octroiera deux thaddius supplémentaires ( ils en ont décidément des maîtres ces pauvres jumeaux ), ce qui en terme de card advantage ne saurait être considéré comme négligeable.

Au passage, notez que notre cher alter ego peut gagner tout seul grâce à son pouvoir héroïque. Ce n'est pas vraiment un plan de jeu, vous ne gagnerez que peu de partie grâce à cela, mais gardez toujours cela dans un coin de votre tête.

Enfin, gardez en tête que nous avons un deck late game, très lent donc : faite durer la partie ( et le plaisir ), car n'oubliez pas, malgré les sacrifices, soyez fort, le temps fait son office, et au fil des ères étranges peut mourir même la mort.

Autres decks Paladin

Top 5 des decks du moment

TitreAuteurMise à jourCoûtNotecomment
La Colère de Shirvallah Xyael 05 déc. 2018 7 900 +4 2 499 4
Paladin Shirvallah Bazooka de Kripp Zecharia 04 déc. 2018 7 400 +4 16 494 7
exodia paladin cavalier DK chibre volant 09 déc. 2018 4 840 +3 511 0
Paladin heal Rastakhan Zecharia 04 déc. 2018 13 640 +3 11 029 2
Paladin quête/soin/shirvallah Anaïde 08 déc. 2018 14 040 +2 526 1

Commentaires